Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : coffrets dresseur d’élite EV05 Forces Temporelles
Voir le deal

je me demande jusqu'où pousser les curseurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

je me demande jusqu'où pousser les curseurs Empty je me demande jusqu'où pousser les curseurs

Message par billou.x Mer 27 Déc 2023, 12:22

Bonjour,
sur le fil "https://www.pentaxkpark.com/t50610-en-prenant-un-peu-de-hauteur#1977548" suite à des critiques, (et si je montre des photos ici, c'est en acceptant d'écouter et comprendre les critiques), j'aimerai ouvrir un fil, pour savoir s'il existe une norme dans le développement, ou si une photo ne mérite d'être postée que si elle est telle quelle et donc sans aucune retouche. Attention, je ne parle pas de retouches où on efface des éléments gênants parce que le cadrage à l'origine a été négligé . Je parle de retouches qui sont susceptibles d'améliorer la visibilité, la compréhension de la photo, voire de favoriser la perception visuelle. Sur les photos présentées, une critique reviens souvent sur mon excès de saturation de la couleur. 5 je remercie encore une fois les personnes qui ont fait ces critiques, car elles peuvent déboucher sur une réflexion que je trouve intéressante. Je peux soumettre les fichiers raw de mes photos pour servir de support à la discussion.
Pour ma part, ayant développé des photos argentique noir et blanc avec un agrandisseur avec lequel on pouvais choisir de rendre l'atmosphère d'une photo plus ou moins douce grâce à des filtres, et d'autres techniques, je pars du principe que le développement d'une photo est une interprétation d'une situation, que l'on peut aimer ou pas, et discuter sur le fait que telle ou telle technique n'apporte rien, mais j'ai du mal a comprendre la critique qui consiste (pour l'exemple) à dire que ma saturation est trop forte. Voilà, j'ai hésité a mettre le dernier paragraphe pour ne pas fermer la discussion, donc, oubliez le si le vous gène.
merci de votre participation
billou.x

billou.x
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 1461
Age : 63
Localisation : ariege
Date d'inscription : 14/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

je me demande jusqu'où pousser les curseurs Empty Re: je me demande jusqu'où pousser les curseurs

Message par BERAL Mer 27 Déc 2023, 18:56

L'appréciation de la saturation ou non des couleurs est avant tout une affaire de goût personnel et pour les anciens tireurs argentiques N&B (dont je suis) jouer avec les curseurs est l'équivalent du choix de la dureté des papiers, de l'utilisation de filtres (souvent bricolés) et de masquages plus ou moins présents. Il est donc bien naturel d'utiliser les outils modernes à notre disposition pour créer des images qui correspondent à ce que nous aimons et fort heureusement tout le monde n'a pas le même goût, ce qui peut conduire à des appréciations et "critiques" subjectives mais toujours intéressantes.
Pour ma part j'ai également tendance à forcer le trait pour avoir des couleurs soutenues: c'est un choix conscient que j'assume complétement. En fait le plus important me semble-t-il est que la photo que tu travailles et proposes soit la meilleure pour toi; le reste est affaire de sensibilité personnelle qui d'ailleurs ne remet nullement en cause les qualités techniques intrinsèques de la photo et il ne saurait exister de normes qui uniformiseraient et tueraient la diversité nécessaire de l'art.
Bien sûr si tu as un doute, vérifier le calibrage de ton écran est un bon moyen de te rassurer (les sondes adaptées sont très souvent disponibles dans les photo-clubs).
Enfin pour terminer ce message sache que pour moi le visionnage sur mon écran ne m'a pas choqué et que la saturation de tes photos ne m'a pas paru exagérée.

BERAL
Tchatcheur
Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 72
Localisation : Lyon / Roanne
Date d'inscription : 04/06/2020

https://www.wipplay.com/fr_FR/user/BERAL

Revenir en haut Aller en bas

je me demande jusqu'où pousser les curseurs Empty Re: je me demande jusqu'où pousser les curseurs

Message par billou.x Mer 27 Déc 2023, 22:52

Merci BERAL pour ton passage. Ton message me rassure, (tu décris mieux que je ne l'aurais fait ce que je pense) . Mais le forum est un lieu d'ouverture et d'expression, qui doit servir à avancer. J'espère que d'autres avis viendront enrichir ou nuancer nos propos. Un fichier raw contient bien plus d'infos que les jpeg habituels. Je pense qu'il serait dommage de ne pas se servir de ces infos. Et bien sur, l'existence de gouts différents apporte la possibilité à chacun de donner des versions différentes d'un même cliché
billou.x

billou.x
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 1461
Age : 63
Localisation : ariege
Date d'inscription : 14/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

je me demande jusqu'où pousser les curseurs Empty Re: je me demande jusqu'où pousser les curseurs

Message par Kmicaz Jeu 28 Déc 2023, 00:28

Quand on développe une photo numérique, on a (pour être bref) 2 solutions principales :
— Tenter de montrer le sujet dans sa réalité objective,
— Montrer son interprétation personnelle de cette réalité. Cela peut, évidemment, conduire à la travestir largement, principalement s'agissant des couleurs.

Ce sont deux attitudes parfaitement respectables et que le photographe est en droit absolu de choisir. Reste que ce ne sont pas obligatoirement les goûts de tout le monde.
Et si ceux qui commentent doivent se montrer constructifs dans leur commentaire, celui qui reçoit des critiques doit aussi comprendre et accepter ces critiques (non agressives, bien sûr !).
La critique photo constructive n'est pas facile et, malheureusement, elle est souvent absente sur les forums.
Kmicaz

Kmicaz
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 5837
Age : 74
Localisation : Bigourdan en Ile de France
Date d'inscription : 10/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

je me demande jusqu'où pousser les curseurs Empty Re: je me demande jusqu'où pousser les curseurs

Message par bp30 Jeu 28 Déc 2023, 16:58

Ne jouant pas, j'ai toujours choisi des écrans spécialisés photo. Et j'en suis à ma deuxième sonde.

Actuellement j'ai un écran 32" en 4K  et une sonde Spyder 10 pro. ( 4K est possible sur un 27", mais il faut une bonne vue)

Je prend les photos en format Raw Dng et je les traite avec LR + PS.

Je fais une deux fois par an un livre photo 30*30 sur papier photo, ouverture à plat ce qui me permet d'afficher en 30*60. Le résultat est conforme à ce que je vois sur mon écran. ( à plus de 100€ le livre, l'écran et la sonde sont vites amortis)

bp30
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 7265
Age : 74
Localisation : Uzès
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

je me demande jusqu'où pousser les curseurs Empty Re: je me demande jusqu'où pousser les curseurs

Message par billou.x Ven 29 Déc 2023, 12:37

Kmicaz a écrit:Quand on développe une photo numérique, on a (pour être bref) 2 solutions principales :
— Tenter de montrer le sujet dans sa réalité objective,
— Montrer son interprétation personnelle de cette réalité. Cela peut, évidemment, conduire à la travestir largement, principalement s'agissant des couleurs.

Ce sont deux attitudes parfaitement respectables et que le photographe est en droit absolu de choisir. Reste que ce ne sont pas obligatoirement les goûts de tout le monde.
Et si ceux qui commentent doivent se montrer constructifs dans leur commentaire, celui qui reçoit des critiques doit aussi comprendre et accepter ces critiques (non agressives, bien sûr !).
La critique photo constructive n'est pas facile et, malheureusement, elle est souvent absente sur les forums.

je suis absolument d'accord, l'important est d'avoir le choix (c'est comme dans la vie Wink ) et les deux directions sont respectable
billou.x

billou.x
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 1461
Age : 63
Localisation : ariege
Date d'inscription : 14/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

je me demande jusqu'où pousser les curseurs Empty Re: je me demande jusqu'où pousser les curseurs

Message par billou.x Ven 29 Déc 2023, 12:42

bp30 a écrit:Ne jouant pas, j'ai toujours choisi des écrans spécialisés photo. Et j'en suis à ma deuxième sonde.

Actuellement j'ai un écran 32" en 4K  et une sonde Spyder 10 pro. ( 4K est possible sur un 27", mais il faut une bonne vue)

Je prend les photos en format Raw Dng et je  les traite avec LR + PS.

Je fais une deux fois par an un livre photo 30*30 sur papier photo, ouverture à plat ce qui me permet d'afficher en 30*60.  Le résultat est conforme à ce que je vois sur mon écran. ( à plus de 100€ le livre, l'écran et la sonde sont vites amortis)

je comprends mieux d'où viens ta réflexion, et effectivement pour ton usage, il est primordial d'avoir un rendu papier qui soit le plus proche de ce que tu veux. (j'ai eu le coup il y a quelques années et ça fait râler quand on voit le résultat)  Dans mon cas, mon seul but est de proposer à votre jugement une version en partage de mes essais photos...Et j'attends des critiques sur mon interprétation ou sur "l'émotion" que provoque (ou pas ) mon "travail"
je suis vraiment motivé pour m'améliorer Very Happy
billou.x

billou.x
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 1461
Age : 63
Localisation : ariege
Date d'inscription : 14/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

je me demande jusqu'où pousser les curseurs Empty Re: je me demande jusqu'où pousser les curseurs

Message par ZeGaby Sam 30 Déc 2023, 10:18

Pour moi la photo que je montre doit refléter le moment que j'ai vécu.
Je pars de ce principe lorsque je travaille mes raws, et j'essaye de les faire sur deux jours. Le premier pour faire mes corrections principales, le second pour reprendre la photo et me demander si c'est cohérent ou pas. (Par rapport à ce que je souhaite montrer, pas par rapport à ce qui fonctionne le mieux sur un réseau)

Depuis quelques année j'ai investi dans une sonde (lors de mon passage au K1), car je me suis rendu compte que certaines images rendaient totalement différemment à l'impression mais aussi sur d'autres écrans.
Je ne regrette pas cet achat, car j'ai vraiment vu un changement dans mon rendu.

La vraie question c'est surtout ce que tu souhaites montrer, je rejoins totalement Kmicaz sur ce point. Il n'y a pas vraiment de bonne ou de mauvaise méthode., mais l'important c'est le résultat final.
Par exemple je suis totalement incapable de sortir un vieux cliché et de le reprendre pour le traiter de manière particulière (avec un gradient de couleur par exemple). Je vois pas mal d'images sur ce style et qui fonctionnent très bien, où le photographe part d'un raw lambda et produit une image finale très léchée et expressive mais totalement différente. J'ai essayé mais j'ai toujours eu l'impression d'avoir trahi ce que j'avais pu photographier. Mais c'est une vision très (trop) personnel de la chose !

Ce qui importe vraiment c'est ce que tu souhaites montrer au travers de tes images.

ZeGaby
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 2855
Age : 42
Localisation : Reims
Date d'inscription : 04/12/2013

http://www.flickr.com/photos/zegaby/

Revenir en haut Aller en bas

je me demande jusqu'où pousser les curseurs Empty Re: je me demande jusqu'où pousser les curseurs

Message par billou.x Sam 30 Déc 2023, 12:14

Merci de ton témoignage ZeGaby, je comprends parfaitement ce que tu dis. Pour ma part, j'ai il y a quelques années acheté aussi une sonde spyder, car je voulais faire un album de noël et que ma fille (graphiste) m'avais prévenue des techniques pour que les tirages soient fidèles. Si je me souviens, en plus de l'étalonnage par la sonde, il fallait donner à l'imprimeur la référence du type de couleurs choisies et d'autres "détails"( j'ai un peu de mal à me souvenir précisément). Honnêtement, je trouvais que je me lançais dans un truc type usine à gaz, qui me prenais la tête plus que je ne prenais mon pied (...). J'ai donc arrêté de chercher à imprimer, mes photos ne justifiant pas de passer la rampe de l'exposition au public. Du coup, restant au niveau de l'exposition écran, et comme je ne suis pas sur que tous les écrans sur lesquels passeront mes photos seront étalonnés comme le mien, j'attends plus des critiques sur la technique (cadrage, vitesse lumière ouverture...) que sur la diffusion. Ce sont pour moi deux critères totalement différents et indépendants
billou.x

billou.x
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 1461
Age : 63
Localisation : ariege
Date d'inscription : 14/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

je me demande jusqu'où pousser les curseurs Empty Re: je me demande jusqu'où pousser les curseurs

Message par Kmicaz Sam 30 Déc 2023, 12:34

Quelques observations ...
- sur le calibrage : dans un "monde idéal", il faudrait que soit calibrée toute la chaîne de production : APN, écran, imprimante, et c'est rarement le cas ! De plus, le calibrage d'un écran donné d'un utilisateur lambda peut être totalement différent sur l'écran (différent) d'un autre utilisateur amené à regarder la photo. Donc, pour présenter ses photos sur un forum, c'est un peu vain ! Je calibre régulièrement mon écran au moyen d'une sonde Spyder : le résultat me satisfait, moi, mais peut-on affirmer qu'il satisferait tout le monde ? Je ne le crois pas ! Ne serait-ce que parce qu'on peut fixer des valeurs différentes pour le point blanc (et ce n'est qu'un exemple).
- pour l'impression, l'espace de couleur est important, surtout si on passe par un prestataire externe (on est souvent en RGB alors qu'un imprimeur demande du CMJN).
- pour la critique photo : Billou.x, tu me parais suffisamment aguerri pour manipuler avec justesse le "trio vitesse-ouverture-sensibilité", y compris en mode manuel. Pour le cadrage, c'est plus difficile dans la mesure où la personne amenée à "critiquer" ne peut pas connaître la scène au moment de la prise de vue.
Kmicaz

Kmicaz
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 5837
Age : 74
Localisation : Bigourdan en Ile de France
Date d'inscription : 10/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

je me demande jusqu'où pousser les curseurs Empty Re: je me demande jusqu'où pousser les curseurs

Message par billou.x Sam 30 Déc 2023, 20:46

Pour l'anecdote, ça fait 52 ans que je prends des photos, et 50 ans peut être que j'essaye de comprendre comment ça marche. Je travaille je lis, s'essaye, je relis, je réessaye, je fais des exercices, je développe, je fais des stages, et ... je fais de la m.... souvent, trop souvent. Ma femme prend l'appareil photo, appui sur le déclencheur, et fait très (trop Wink ) souvent de belles photos... Certes perfectibles, mais la base est très bonne d'entrée. Elle a l'œil. Pas besoin de forcer le trait pour qu'elle traduise ce qu'elle a vu. Pour moi, la photo idéale, est celle qui perdrait si on modifiait quelque chose. Moi, je pousse trop les curseurs pour obtenir ce que je n'arrive pas a avoir en direct. Je ne compte pas le nombre de fois où je me suis levé avant le soleil, (et ma femme Wink ), pour essayer de saisir cette lumière. Malgré tout, je pousse les curseurs...
billou.x

billou.x
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 1461
Age : 63
Localisation : ariege
Date d'inscription : 14/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

je me demande jusqu'où pousser les curseurs Empty Re: je me demande jusqu'où pousser les curseurs

Message par Kmicaz Sam 30 Déc 2023, 21:15

@billou.x : ton expérience est partagée par beaucoup d'amateurs. Parfois j'aimerais, moi aussi, faire aussi bien que ma compagne avec son photophone, même si d'autres fois les rôles sont inversés.
Pour ce qui est de la critique des photos, j'ai publié "ailleurs" 2 articles sur le sujet (premier / deuxième). Même s'ils ne sont pas l'alpha et l'oméga de la critique, ils peuvent voir encore une certaine utilité. Si tu les lis, tu comprendras pourquoi je ne poste que très très rarement des images ici.
Sinon, pour ce qui est de tes images, même si je ne partage pas vraiment ton goût pour "pousser les curseurs", je respecte totalement tes choix puisque tu les assumes !
Kmicaz

Kmicaz
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 5837
Age : 74
Localisation : Bigourdan en Ile de France
Date d'inscription : 10/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

je me demande jusqu'où pousser les curseurs Empty Re: je me demande jusqu'où pousser les curseurs

Message par BERAL Dim 31 Déc 2023, 14:46

Pour essayer de combattre la subjectivité de jugement, dans le photo-club auquel je participe, nous avons adopté la grille utilisée par la Fédération Française de Photographie pour les challenges qu'elle organise.
1/ La photo est-elle dans le thème demandé: si "oui" on considère les critères suivants, si "non" on ne note pas la photo. Lorsqu'on organise une séance de notation collective les avis sont parfois différents !!
2/ La technique notée sur 6 points : lumière mise au point, profondeur de champ, qualité du développement...
3/ La composition notée sur 6 points : respect de règles académiques ou au contraire choix affiché d'y contrevenir, lisibilité de l'image, mise en valeur du sujet...
4/ L'originalité notée sur 6 points : probablement le critère le plus subjectif destiné à valoriser les clichés qui sortent des sentiers battus
5/ Le coup de cœur noté sur 2 points : attribué à une image qui sort vraiment du lot en ayant déjà un maximum de points et dont on serait fier de l'avoir faite soi-même.

Dit comme ça on pourrait croire que c'est assez simple, mais les résultats des notations collectives réservent bien des surprises ! au final il faut se faire confiance et présenter ce qui nous ressemble le plus et considérer les critiques amicales comme autant d'avis qu'il existe de goûts!

BERAL
Tchatcheur
Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 291
Age : 72
Localisation : Lyon / Roanne
Date d'inscription : 04/06/2020

https://www.wipplay.com/fr_FR/user/BERAL

Revenir en haut Aller en bas

je me demande jusqu'où pousser les curseurs Empty Re: je me demande jusqu'où pousser les curseurs

Message par billou.x Lun 01 Jan 2024, 13:57

merci de tous ces conseils et avis . je vais essayer pour mes interventions sur les photos des autres, de tenir compte de toutes ces remarques. Reste la notion de la saturation des couleurs... En général, je ne touche presque jamais a la saturation. Je développe sous lightroom, je pars de la correction auto, et après, je rectifie ce qui semble s'éloigner de trop de ce que j'ai vu, ou voulu voir. Je termine par la correction du voile, qui rends la photo plus accrocheuse. Je fais ça surtout pour les paysages, donc surtout pour les photos de drone. il n'y a pas de réglage de l'ouverture, du moins sur l'air 2 S, et la vitesse je la règle en essayant d'avoir le moins possible de monté en iso. Peut être que j'ai la main un peu lourde sur la correction du voile ...
billou.x

billou.x
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 1461
Age : 63
Localisation : ariege
Date d'inscription : 14/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

je me demande jusqu'où pousser les curseurs Empty Re: je me demande jusqu'où pousser les curseurs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Vos permissions sur ce forum :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum