Conditions d'utilisations d'un boîtier tropicalisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conditions d'utilisations d'un boîtier tropicalisé

Message par olivier50 le Ven 20 Sep 2013, 19:56

Suite à un message de narbé nous racontant la triste fin d'un boîtier soumis à un brusque changement de température en montagne, je me suis reporté à la documentation Pentax pour savoir ce que supportait mon K5. Le résultat me laisse perplexe:

Site Pentax (http://www.ricoh-imaging.fr/fr/reflex-numeriques/pentax-k5.html)
Il est également doté de 77 joints d’étanchéités qui le rendent résistant à la poussière, à une pluie fine et aux basses températures (-10°).

Manuel utilisateur p5:
La fourchette de température d'utilisation de l'appareil est comprise entre 10°C et 40°C.
Les brusques changements de température peuvent entraîner la formation de gouttelettes de condensation.
Essuyez toute goutte d'eau éventuellement présente sur l'appareil.


Ca fait tout de même 20° d'écart sur la température minimale d'utilisation.
Quelqu'un a-t-il des éléments plus précis sur ce que peuvent raisonnablement subir nos boîtiers tropicalisés?
Pentax doit avoir des specs, je suppose.
avatar

olivier50
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 1219
Age : 52
Localisation : Cherbourg
Date d'inscription : 07/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions d'utilisations d'un boîtier tropicalisé

Message par sim33 le Ven 20 Sep 2013, 20:04

Attention, un rectificatif a été émis en son temps sur la plage d'utilisation du K5, qui mentionnait au départ  de 10°C à 40 °C sur le manuel d'utilisation, suite aux remarques de tous ceux qui utilisaient le K5 et qui avaient eu le K10 et (ou) le K20, la plage de température d'utilisation du K5 est bien de -10°C à + 40°C, donc un écart de 50°C.............................
avatar

sim33
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 7810
Age : 77
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 13/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions d'utilisations d'un boîtier tropicalisé

Message par Norbert le Ven 20 Sep 2013, 20:08

Exact sim
On on avait déjà parlé de cette erreur typographique


K-1 + K-3 Silver + Pentax WG III + des accessoires sympas + flashes de studio
Des cailloux de 12 à 1000 mm
* * * Collectionneur de Pentax anciens * * *
avatar

Norbert
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 55316
Age : 70
Localisation : Luxembourg
Date d'inscription : 21/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions d'utilisations d'un boîtier tropicalisé

Message par olivier50 le Ven 20 Sep 2013, 20:15

Merci à tous. Un point de réglé.
La notion de changement brusque est assez floue, mais je suppose que si en sortant au froid on le laisse un certain temps dans le sac, on ne risque rien.
avatar

olivier50
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 1219
Age : 52
Localisation : Cherbourg
Date d'inscription : 07/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions d'utilisations d'un boîtier tropicalisé

Message par DH le Ven 20 Sep 2013, 20:57

Facile à comprendre: une bouteille d'eau sortie du frigo condense instantanément sur sa surface l'eau qui se trouve dans l'air ambiant. Sur un appareil, une lentille, etc..., c'est pas top, surtout si ça condense à l'intérieur de l'appareil ou de l'objectif.

Un volume donné d'air chaud peut contenir plus d'eau que le même volume d'air froid. Si un appareil froid est déplacé dans un air plus chaud, le refroidissement de l'air qui se trouve au contact de l'appareil va déposer de l'humidité sur la surface de celui-ci (buée sur la lentille). Si un appareil chaud est mis trop brutalement au froid, l'air intérieur se refroidit et dépose de la buée... à l'intérieur...
avatar

DH
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 1913
Age : 55
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 23/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions d'utilisations d'un boîtier tropicalisé

Message par Invité le Ven 20 Sep 2013, 21:24

@olivier50 a écrit:Merci à tous. Un point de réglé.
La notion de changement brusque est assez floue,
C'est celle qui fait attendre le point de rosée.

Voici un tableau qui donne celle-ci, en fonction de la température et de l'hygrométrie :



On peut voir que cet écart n’est pas forcément énorme comme on pourrait le penser : par exemple, pour une hygrométrie de 50% (pas exotique) et une température ambiante de 20°C, il suffit de passer brusquement à 13°C ou moins.

Pour revenir au sujet dont il est question à l'ouverture de ce fil (boitier corrodé et hypothèse que ce soit suite à longs timelapses la nuit), on peut imaginer que l'air ambiant à fini par pénétrer lentement le boitier (il est plus humide la nuit car froid) à l'intérieur du boitier, il fait un peu plus chaud à l'intérieur (il suffit de regarder dans les exifs la température interne pour s'en convaincre), on arrête le boitier après plusieurs heures, les parois refroidissent plus vites que l'air dedans (normal, l'air est un isolant, les parois sont métalliques), la saturation de l'air augmente, ça condense sur les parois/composants internes. En rappelant que le K5 n'est pas étanche, il est seulement résistant à la pénétration de l'eau liquide, pas à la vapeur.

Un tel scénario est plausible, impossible à confirmer si on ne connait pas la température ni l'hygrométrie cette nuit là, ni les conditions de la séance de timelapse. Mon avis est que pour ce genre de manip, mieux vaut une GoPro qu'un K5 !


Dernière édition par narbé le Ven 20 Sep 2013, 21:30, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions d'utilisations d'un boîtier tropicalisé

Message par olivier50 le Ven 20 Sep 2013, 21:29

Si un appareil chaud est mis très progressivement au froid, l'air intérieur se refroidit aussi, la seule différence est que ça se fait moins vite.
La question pratique porte sur le temps. Qu'est-ce qu'un changement brusque qui risque d'endommager l'appareil?

La condensation dépend non seulement de l'écart de température mais du degré d'hygrométrie.
J'ai tendance à penser que, toutes choses égales par ailleurs, l'air froid de la nuit est plus sec que l'air chaud de la journée, précisément parce que l'eau a condensé et fait de la rosée.
Quant à la vapeur d'eau, je suppose qu'elle est déjà présente à l'intérieur dès le départ, elle n'a donc pas besoin de rentrer. Le problème est qu'elle condense.

J'imagine que Pentax doit faire des tests (du genre passer de 20° à -10° en 10 minutes avec un degré d'hygrométrie de 30%). Je me demandais si quelqu'un avait une idée de ce qui était dangereux ou pas, pour éviter de faire de grosses bêtises par temps froid.


Dernière édition par olivier50 le Ven 20 Sep 2013, 21:45, édité 3 fois
avatar

olivier50
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 1219
Age : 52
Localisation : Cherbourg
Date d'inscription : 07/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions d'utilisations d'un boîtier tropicalisé

Message par Invité le Ven 20 Sep 2013, 21:37

@olivier50 a écrit:un degré d'hygrométrie de 30%
30%, c'est très très faible, inhabituel dans nos région. L'hygrométrie moyenne (sur une année) en France à l'extérieur est entre 70% et 80% (moins en montagne, forcément).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions d'utilisations d'un boîtier tropicalisé

Message par olivier50 le Ven 20 Sep 2013, 21:39

[hs]Voyons: j'habite à Cherbourg, c'est beaucoup plus sec que la Bretagne.
Mis aux normes Nord-Ouest de la France, le test extrême deviendrait "Passer en six mois de 18° à 8° à 95% d'hygrométrie."[/hs]
avatar

olivier50
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 1219
Age : 52
Localisation : Cherbourg
Date d'inscription : 07/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions d'utilisations d'un boîtier tropicalisé

Message par Surfing le Sam 21 Sep 2013, 12:06

A mon avis il ne faut pas s'inquiéter pour la condensation dans les boitiers. Les appareils électroniques supportent très bien la condensation limitée qui se produit ici et là, et les téléphones sont bien plus exposés que nos boitiers. C'est basique d'éviter les transitions violentes, il vaut mieux avoir le matériel dans un sac lorsqu'on fait des aller-retours entre un lieu climatisé et une forêt tropicale, mais à part ça....

D'ailleurs la condensation est plus ennuyeuse pour les optiques, associée à d'autres conditions (rangement dans un lieu sombre et non ventilé) ça favorise les champignons sur les lentilles.

Et l'extérieur des boitiers et objectifs est plus ou moins résistant à l'eau salée. Il est préférable de les essuyer lorsqu'ils ont reçu des projections d'eau de mer ou subi une séance sous les embruns, même pour les coques en alliage de magnésium des problèmes avaient été rapportées par un membre effectuant des séances sur un chalutier. Il suffit de le savoir et de mettre une rainsleeve dans les conditions à gros risques.
Mais c'est relatif, je ne suis pas particulièrement soigneux et depuis le temps que je fais des photos dans ces conditions (embruns et projections d'eau sur les bateaux) je n'ai eu aucun problème.
avatar

Surfing
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 12713
Age : 64
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 08/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions d'utilisations d'un boîtier tropicalisé

Message par olivier50 le Sam 21 Sep 2013, 13:01

Après quelques recherches pour me rafraîchir la mémoire (pas trop vite pour ne pas condenser moi-même Smile), j'essaie de rassembler ici ce qu'on peut dire sur le phénomène de condensation. Merci de démonter tout cela sans pitié si vous voyez des erreurs ou si ça n'est pas clair et pardon si c'est un peu long. scratch 

HUMIDITÉ ET TEMPÉRATURE

Le degré d'hygrométrie ou indice d'humidité relative est un indice un peu trompeur: il nous indique sous forme d'un pourcentage la distance qui nous sépare de la condensation (en météo l'indice 100% détermine le seuil à partir duquel il pleut). En revanche, il ne nous renseigne pas directement sur la quantité d'eau contenue dans l'air sous forme de vapeur. Celle-ci s'appelle l'humidité absolue (masse d'eau par volume d'air). A un degré d'hygrométrie donné, la quantité de vapeur d'eau présente dans l'air augmente avec la température. A Cayenne par exemple, l'air à 30°C peut contenir de l'ordre de 30g d'eau par m3 sans qu'il pleuve, alors qu'à Cherbourg en hiver sous la pluie, l'air en contient 3 ou 5 fois moins. Difficile de se convaincre qu'on est plus au sec en Normandie sous la pluie qu'en Guyane, mais c'est comme ça.

LE PHÉNOMÉNE DE CONDENSATION DANS L'APPAREIL

En changeant de lieu, on va modifier à la fois la température et l'humidité absolue à l'intérieur du boîtier. Le point-clé est que les deux paramètres ne vont pas évoluer à la même vitesse. Voilà où le temps intervient et pourquoi le caractère brusque du changement de température rentre en jeu.
Suivons le scénario "Au petit matin, je sors du refuge de montagne, il fait beau mais très froid".

  • L'air extérieur est plus froid que l'air intérieur. Il est aussi devenu plus sec au cours de la nuit en se déchargeant de la rosée.
  • Après avoir passé la nuit à l'intérieur, l'appareil a eu le temps de se mettre à l'équilibre avec le milieu ambiant. L'air qu'il contient est à la même température et la même humidité absolue que celui du refuge.
  • Au moment où je sors, l'appareil contient donc un air plus chaud et plus humide que le nouveau milieu extérieur. Il commence à échanger de la chaleur et de l'air avec l'extérieur jusqu'à atteindre un nouvel équilibre au bout d'un certain temps.
  • Arrivé à l'équilibre, il contient l'air extérieur, plus froid et plus sec que celui du refuge. Dans cet état final, il n'y a pas de raison qu'il condense (sinon c'est qu'il pleuvrait ou neigerait).  Ni au point de départ, ni au point d'arrivée, il ne devrait y avoir de condensation et tout devrait donc bien aller.
  • Cependant l'échange de chaleur va plus vite que l'échange d'air, parce qu'un appareil est plus étanche à l'air qu'à la chaleur (notamment via ses parties métalliques conductrices de la chaleur). Au cours de la transition, si l'écart de température est grand et le changement brusque, il y a un risque de passer par un point où l'air contenu dans l'appareil est encore assez humide et la température déjà assez froide pour passer en-dessous du point de rosée et provoquer la condensation, en commençant par les surfaces métalliques froides.

POUR S'EN PRÉMUNIR

Il convient donc de ralentir les échanges thermiques tout en facilitant la circulation de l'air entre l'extérieur et l'intérieur du boîtier. Ca n'est pas si facile à réaliser, mais en gros:

  • La bonne idée: envelopper l'appareil dans un tissu perméable à l'air (polaire) pendant un certain temps.
  • La très mauvaise idée: enfermer l'appareil dans une pochette plastique étanche. L'air sec ne va pas pouvoir rentrer, mais la chaleur va pouvoir sortir. C'est le pire qu'on puisse faire.
  • L'idée gonflée: sortir avec l'appareil grand ouvert, objectif enlevé, trappes ouvertes. L'air extérieur va entre vite et c'est excellent, mais c'est une fausse bonne idée parce que (sauf à sortir carrément l'appareil en pièces détachées!) l'air ne pourra pas pénétrer partout, et en ces points isolés la condensation sera terrible.

SITUATIONS À RISQUE

  • En montagne au petit matin, il est plus dangereux de sortir brutalement d'un refuge (chaud mais relativement humide) que d'une voiture climatisée (air intérieur plus sec).
  • En zone tropicale, il est plus dangereux de passer de l'extérieur à une chambre d'hôtel climatisée que de rentrer dans un bouiboui poisseux.

QUESTIONS EN SUSPENS (hélas)

  • Comment quantifier cela? Faut-il attendre cinq minutes ou deux heures pour être en sécurité?
  • Un boîtier tropicalisé est-il mieux ou moins bien armé qu'un boîtier ordinaire face à ce phénomène? S'il est trop étanche à l'air et pas assez isolé thermiquement, il pourrait paradoxalement être plus sujet à la condensation.
avatar

olivier50
Dieu Tchatcheur
Dieu Tchatcheur

Masculin Nombre de messages : 1219
Age : 52
Localisation : Cherbourg
Date d'inscription : 07/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conditions d'utilisations d'un boîtier tropicalisé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Vos permissions sur ce forum :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum